Fast Food Lentement {burgers aux saveurs orientales 100% maison}

par Darya

p1030855

Bonne année à tous ! Je vous ai un peu abandonnés le temps des fêtes. De toutes façons, je n’ai rien cuisiné de bien original, et j’ai surtout pris un peu de temps pour me reposer, car l’année 2016 a été longue (365 jours !) et fatigante. Mais… (attention, c’est la minute bisounours)… ce fut – pour moi – une année géniale, pleine de voyages, d’apprentissages, de découvertes, de rencontres et d’opportunités. Deux mille dix-sept débute un peu comme une suite logique de toutes ces expériences, et je vous souhaite à tous que cette nouvelle année soit pour vous heureuse, enrichissante, et gourmande, à tous les niveaux, pas seulement dans vos cuisines respectives.

Maintenant, revenons à ce qui nous intéresse ici, la tortore. En 2016, j’ai beaucoup plus osé du point de vue technique et j’ai découvert plein de beaux ingrédients rares et exotiques. Mais je reste convaincue que la cuisine du quotidien doit rester simple, rapide, mais goûteuse (parfois une pincée d’épices ou une poignée d’herbes suffisent à faire toute la différence). Toutefois, quand on a un peu plus de temps, préparer des plats un peu plus élaborés peut s’avérer un vrai bonheur, surtout quand on cuisine pour autrui. Le burger, c’est le symbole du fast-food, le plat que l’on mange vite et qui cale bien. Pourtant, si l’on décide de préparer un burger en préparant soi-même tous les éléments qui le constituent, le pain, les condiments, les sauces, on se rend vite compte que le fast dans fast-food est tout relatif. Vu le temps que cela prend, on en prépare – et on en mange – beaucoup moins souvent. Et quand on en prépare, on se régale d’autant plus, on savoure un repas que l’on sait occasionnel, et dont il faut pleinement profiter.

Le burger que je partage avec vous aujourd’hui a donc été préparé de A à Z dans ma petite cuisine à partir d’une majorité de produits locaux et de saison (à l’exception du halloumi et de quelques épices). J’ai fermenté les cornichons à la fin de l’été, la moutarde vers le début du mois de novembre, et j’ai préparé le pain la veille. Le jour J, j’ai préparé la salade de carottes, brossé et détaillé les pommes de terre en frites, mis en route la friteuse et sorti la poêle en fonte. En gros, le résultat final a pris six mois pour arriver jusque dans mon assiette. Bien entendu, on peut se passer de cornichons et de moutarde ou utiliser ceux du commerce, cela sera tout aussi délicieux, mais je ne vous cache pas que je suis assez fière de pouvoir dire que ce burger là, c’est du 100% made in Lille-Moulins.

p1030832

Ingrédients (pour 4 burgers)

– 4 pains à burger maison
– 4 steaks hachés d’agneau (environ 120-130 gr l’unité)
– Un trait d’huile (pour la cuisson des burgers et du fromage)
– Quelques poignées de pousses d’épinards, lavées et séchées
– Environ 200 gr de carottes, lavées, épluchées et finement râpées
– 4 tranches épaisses de halloumi

Pour la sauce
3-4 c. à soupe de yaourt nature
– 1/2 c. à café de purée de piment (la mienne est très piquante ; mettez en plus si la vôtre ne l’est pas ou si vous voulez que le résultat soit encore plus piquant)

Pour l’assaisonnement des carottes
– Une pincée de cumin, coriandre, gingembre et poivre moulus.
– Une pincée de flocons de piment (Espelette ou Alep)
– Deux pincées de menthe séchée effritée
– Un trait de jus de citron
– Un trait d’huile d’olive
– Quelques feuilles de coriandre fraîche finement hachées

Condiments et autres ajouts (facultatifs)
– Cornichons (fermentés ici, sinon suivez ma recette rapide ici)
– Moutarde (ici, de la moutarde fermentée maison)
– Fines tranches d’échalote ou d’oignon rouge cru

Pour servir : des frites et le reste de salade de carottes mélangé aux épinards (s’il en reste !) (Note : j’ai ajouté quelques grains de grenade qui trainaient, c’était délicieux !)

p1030836

Recette

– La veille, préparer les pains à burger.

– Le jour J, préparer la salade de carottes. Râper celles-ci finement. Dans un petit bol, mélanger tous les ingrédients de l’assaisonnement. Ajouter aux carottes, mélanger, et laisser reposer à température ambiante le temps de préparer le reste de la recette.

– Détailler les cornichons en lamelles et les échalotes en fines tranches.

– Mélanger le yaourt et la sauce piquante.

– Couper les pains en deux dans le sens de la largeur.

– Pré-frire les frites.

– Chauffer l’huile dans une grande poêle à feu fort. Saisir les burgers sur une face, et pendant ce temps, faire griller les pains à burger. Lorsque la première face est bien dorée, retourner les burgers, ajouter le fromage à la poêle, plonger les frites dans l’huile chaude pour la seconde friture, et commencer le montage des burgers. Badigeonner le morceau inférieur de yaourt épicé. Ajouter quelques feuilles d’épinard et une bonne cuillerée à soupe de salade de carottes. Badigeonner l’autre face de moutarde si souhaité. Lorsque les burgers sont cuits les poser sur la salade de carottes. Retourner les tranches de fromage lorsqu’elles sont bien dorées sur une face, puis les poser sur le burger. Ajouter enfin les cornichons et les tranches d’échalote, et refermer le burger.

– Servir immédiatement, avec des frites bien croustillantes et le reste de salade, s’il y en a !

Bon appétit !

p1030856

The English-Speaking corner

Fast Food Slowly {100% homemade Middle-Eastern burgers}

Happy New Year! I somewhat abandoned this space for the holidays. But I didn’t really cook anything interesting, as I chose to spend the last week of the year resting, after a long (365 days!) and tiring year. But… it was a wonderful year! In this year, I travelled, learned, discovered, and met people. It was a year of opportunities of all sorts. Twenty seventeen seems to be a logical consequence of all those experiences, and I would like to wish you all a happy, enriching, gourmand new year, on all levels, and not just in your respective kitchens.

Now, let us return to the reason you are here for; food. In 2016 I became more daring with new (to me) cooking techniques, and I discovered lots of interesting, rare, and exotic ingredients. But I remain convinced that everyday cooking should remain simple, quick, and yet tasty (sometimes a few spices or a handful of herbs are enough to make a difference). And yet, now and then, when time allows, it can be such a source of pleasure to make something slightly more complicated or elaborate, especially when cooking for others. The burger is a symbol of fast food, a dish one eats quickly, and which is supposed to be satisfying. And yet, if you decide to make all of the elements which constitute a burger on your own, from the bread to the sauces and condiments, you will realize that the « fast » in fast food should be somewhat nuanced. Considering the time it takes to prepare a homemade burger, it should be something you only eat occasionally. And when you do, you savor it even more, because you know it is a « once in a while » pleasure, something special, not an everyday thing.

The burger I am sharing with you today was prepared from A to Z in my little kitchen, using local and seasonal produce (with the exceptions of the halloumi and a few spices). I fermented the cucumbers at the end of the summer, and the mustard at the beginning of November; and I made the bread the day before. On Burger Day, I prepared the carrot salad, brushed and cut the potatoes, turned on the fryer, and got out the cast-iron pan. So it actually took six months for this burger to come to life. Of course, this burger would be equally delicious with store-bought mustard and cornichons, but I will not hide my satisfaction at the idea that this specific burger was made entirely in my Lillean kitchen.

p1030838

Ingredients (for 4 burgers)

– 4 burger buns
– 4 lamb burgers (about 120-130 gr each, 4-4.5 oz)
– A dash of oil for frying the burgers and halloumi
– A few handfuls of baby spinach, washed and dried
– About 200 gr (7 oz) carrots, washed, peeled, and finely grated
– 4 thick slices of halloumi cheese

For the sauce
3-4 Tbsp plain yogurt
– 1/2 tsp (or more) of hot sauce (mine was very hot, so use more if it isn’t or if you like tons of heat)

For the carrot seasoning
– A pinch each of ground cumin, coriander, ginger, and black pepper
– A pinch of hot pepper flakes (Espelette or Aleppo)
– Two pinches of dried mint, crushed
– A dash of lemon juice
– A dash or two of olive oil
– A few fresh cilantro leaves, finely chopped

Condiments and other stuff (optional)
– Pickles (I used my own fermented pickles here, but you can also make a quick version like this one)
– Mustard (here I used home fermented mustard; the recipe isn’t on the blog yet, as I still need to perfect it)
-Thin slices of raw shallot or red onion

To serve: fries and whatever is left of the carrot salad and spinach (mixed together) (I also sprinkled a few pomegranate arils that were sitting in the refrigerator, it was delicious)

p1030846

Recipe

– The day before, make the burger buns.

– On Burger Day, make the carrot salad. Grate them finely. In a small bowl, stir together all the seasoning ingredients. Add to the carrots, stir, and let sit at room temperature until ready to serve.

– Slice the pickles and shallots.

– Stir together the yogurt and hot sauce.

– Cut the buns in two.

– Prefry the fries (I use the Belgian method, frying once on slightly lower heat, and then flash-frying for a few minutes just before serving)

– Heat the oil in a large pan over high heat. Sear the burgers on one side, and at the same time, toast the buns. When one side is nicely browned, turn the burgers over, and add the cheese to the pan. At the same time, put the precooked fries back in the hot oil, and start putting the burgers together. Smear the bottom pieces with yogurt sauce. Add some spinach leaves and a heaping tablespoon of carrot salad. Smear the other half of the bun with mustard, if using. By then, the burgers should be done (medium rare). Place them on top of the carrot salad. Turn the cheese slices over to fry on the second side, and then add them on top of the meat. Finally, add the shallot and pickle slices, and cover with the bun.

– Serve immediately, with crispy fried and whatever remains of the salad.

Bon appétit !

p1030854p1030858

Publicités