Curry de pommes de terre de Mathura

P1060920.JPG

Lorsque je suis allée en Inde à l’hiver 2016, j’ai été surprise de constater l’omniprésence de la pomme de terre. Dans le pain du petit déjeuner (un véritable délice), en beignets et en currys, on en met souvent et partout. Le plat que je partage avec vous aujourd’hui vient de la ville de Mathura, une petite localité de l’Uttar Pradesh, considérée comme un lieu sacré, puisque la légende en fait le lieu de naissance de Krishna. Les appareils photos y étaient interdits, j’ai donc tenté d’imprimer tout ce que j’ai pu y voir dans ma tête : l’énorme statue de Krishna guidant Arjuna au combat au-dessus du portail du temple, les marionnettes animées racontant la vie de Krishna, la salle, remplie de monde, où il serait né, la dévotion discrète des Indiens, et le repas à la fin, composé de plusieurs dals, currys et de chapati frais.

P1060899.JPG

Ce curry est très parfumé, et en-dehors des épices, il ne comporte que peu d’ingrédients. J’ai souri en comparant toutes les recettes clamant être « la vraie recette traditionnelle » : il n’y en a pas deux qui se ressemblent, si ce n’est qu’elles contiennent toutes de la pomme de terre. Alors, sans me prendre la tête, j’ai opté pour une recette qui me faisait de l’œil depuis longtemps, où l’on ajoute des épinards pendant la cuisson et de l’aneth au moment du service. Je ne sais pas si l’aneth est traditionnel (je n’en ai pas vu dans les autres versions), mais c’est une herbe que j’affectionne particulièrement comme vous le savez, et elle donne un je ne sais quoi de frais à ce curry autrement plutôt épicé.

C’est un plat que l’on peut aisément préparer en grandes quantités pour le réchauffer durant la semaine. Je suis sûre qu’il se congèle aussi très bien. Il n’y a rien de compliqué dans sa préparation et il demande peu d’efforts et encore moins d’attention. C’est vraiment un plat sain, savoureux et rapide, à servir avec du riz basmati et éventuellement des chapati ou des naans (à recommander si on a eu la main lourde sur les piments). Je l’admets, la seule chose à faire au préalable, c’est de s’équiper de toutes les épices requises, mais si comme moi vous avez une maladie du nom de « syndrome aigü du collectionneur d’épices », cela ne devrait pas poser de problème.

P1060895.JPG

Ingrédients (pour 3 personnes), recette adaptée de Pure Vegetarian, de Lakshmi Wennakoski-Bielicki

– 600 gr de pommes de terre à chair ferme (je viens de découvrir la variété Apollo, absolument parfaite pour ce genre de recette), épluchées et coupées en morceaux de taille égale
– 2 c. à soupe de ghee ou d’huile végétale au goût neutre (tournesol)
– 1 oignon de taille moyenne (ou la moitié d’un gros oignon), épluché et finement émincé
– 3/4 c. à café de cumin
– 1/4 c. à café d’asa foetida
– 1/2 c. à café de curcuma
– 1 piment vert coupé dans la longueur (on peut l’épépiner s’il est très fort ou ne pas le couper en deux)
– 1 c. à café de gingembre râpé
– 1/4 c. à café de piment de Cayenne
– 1 c. à café de sel
– 500 ml d’eau
– 3 grosses poignées de pousses d’épinards lavés (ou l’équivalent en grandes feuilles d’épinards, lavées et finement hachées)

Pour servir
– 1/4 c. à café de kala namak (sel soufré en poudre)
– Quelques cuillerées à soupe de yaourt nature
– 5-6 brins d’aneth, lavés, séchés et effeuillés

P1060887

P1060898

Recette

– Déposer les pommes de terre dans une casserole avec un peu de sel. Ajouter de l’eau froide. Porter à ébullition et cuire les pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient presque cuites, mais encore bien fermes (une pointe de couteau s’enfonce dans la pomme de terre, mais avec un peu de résistance). Le temps de cuisson dépendra de la taille des morceaux au départ. Égoutter.

– Faire chauffer le ghee dans une cocotte. Ajouter l’oignon et cuire à feu moyen-doux, jusqu’à ce qu’il soit translucide (il ne doit pas colorer). Ajouter le cumin et cuire une minute de plus à feu moyen. Ajouter le curcuma, l’asa foetida, le gingembre râpé et le piment. Mélanger une à deux minutes. Ajouter les pommes de terre, mélanger pour les enrober d’épices. Ajouter enfin e piment de Cayenne, le sel, les épinards et l’eau. Porter à ébullition et cuire environ 20 minutes à frémissements, en remuant de temps en temps et en vérifiant que les pommes de terre deviennent bien tendres (j’en ai écrasé quelques-unes à la fourchette pour épaissir le liquide de cuisson). Ôter du feu.

– Servir bien chaud avec du riz basmati. Avant de déguster, poudrer le curry de kala namak, ajouter du yaourt nature, et parsemer de pluches d’aneth.

Bon appétit !

P1060914

P1060916

The English-speaking corner

Spicy potato curry from Mathura

When I visited India at the end of 2016, I was surprised at how much potatoes were present in the local cuisine. They made it into our breakfast parathas, into deep-fried pakoras, and into curries. The dish I am sharing today hails from Mathura, a small town in Uttar Pradesh, supposedly the birthplace of Lord Krishna, and thus a very holy place. When we visited the temples, the use of cameras was forbidden, and I tried to remember as much as I could from this really surprising place: the huge statue of Krishna guiding Arjuna to battle over the gate, the animated puppets depicting the life of Krishna, the (very crowded) room where he was born, the quiet devotion of the Hindus, and the lunch we had afterwards, which consisted of several dals, curries, and fresh chapati.

P1060903.JPG

This dish contains a certain amount of various spices, but other than that, the ingredients’ list is simple and straightforward. Before deciding which version to make, I compared many recipes, all claiming to be the « true » Mathura potato curry. It made me smile to see that other than the potatoes, not two recipes were alike. So I just opted for the one I found most appealing, in which spinach is added to the stew, and dill as a topping. I don’t know if dill is traditional (none of the other versions had it), but it is a fresh herb I really love, and it gives this otherwise spicy and hot dish a note of freshness.

You can easily up the quantities, and heat up portions for your weekly lunches. I bet this curry also freezes well. There is nothing complicated in its preparation, and it requires little effort, and even less attention. It is healthful, packed with flavor, and comes together quickly. Served with basmati rice and fresh chapati or naan, it makes a satisfying meal (I highly recommend either rice or bread if your hand is as heavy as mine on the hot pepper). I admit you still have to stock up on all the spices beforehand, but if like me you suffer from compulsive spice-collecting syndrome, that shouldn’t be too difficult.

P1060900.JPG

Ingredients (serves 3), adapted from Pure Vegetarian, by Lakshmi Wennakoski-Bielicki

– 600 gr (1.3 lbs) waxy potatoes, peeled and cut into equal sized pieces
– 2 Tbsp ghee or mild vegetable oil (such as sunflower)
– 1 medium sized onion (or half a large one), peeled and finely chopped
– 3/4 tsp cumin
– 1/4 tsp asafoetida
– 1/2 tsp turmeric
– 1 hot green pepper, sliced lengthwise (you can remove the seeds if you fear the heat, or leave it whole)
– 1 tsp grated ginger
– 1/4 tsp Cayenne pepper
– 1 tsp salt
– 500 ml (2 cups) water
– 3 large handfuls of baby spinach, rinsed (or the equivalent amount of regular spinach, rinsed and chopped)

For serving
– 1/4 tsp kala namak, Indian black salt
– A few tablespoons plain yogurt
– 5-6 dill sprigs, washed, dried, and either chopped or just tender leaves removed from the stem

P1060911.JPG

Recipe

– Place the potatoes in a pot, along with a large pinch of salt. Add water to cover. Bring the water to the boil, and simmer the potatoes until almost done, but still slightly firm. A knife should pierce the potato, but meet a little resistance. The time will depend on the size of the potato pieces. Drain, and set aside.

– Heat the ghee in a pot. Add the onion, and cook over medium-low, until it becomes translucent (it should not brown). Add the cumin, and cook for a minute. Add the turmeric, asafoetida, grated ginger, and green pepper. Stir well for a minute or two. Add the potatoes, and stir to coat them with the spice mixture. Then add the Cayenne, salt, spinach, and water. Bring to the boil, then simmer for 20 minutes, stirring now and then, until the potatoes are completely done (I used a fork to crush a few, to thicken the texture of the curry). Remove from the heat.

– Serve while hot, with basmati rice on the side. Just before eating, sprinkle with a little kala namak, add a few tablespoons of yogurt, and sprinkle with fresh dill.

Bon appétit!

P1060923.JPG

Publicités