Les meilleurs {?} cookies aux pépites de chocolat

p1030789

Le Pétrin est un des tous premiers blogs que j’ai commencé à suivre lorsque je me suis mise à cuisiner autre chose que des pâtes crème-lardons. C’était bien avant que je ne songe à créer mon propre blog, et je ne savais encore presque rien faire à l’époque. Je salivais devant les pains du monde entier et les magnifiques brioches, gâteaux, biscuits et desserts que Sandra partageait avec ses lecteurs. À l’époque, j’avais timidement mis la main à la pâte, avec plus ou moins de succès d’ailleurs (je me rappelle du désastre des petits pains aux pommes et châtaignes… passons, c’est du passé). C’est que je manquais de pratique et d’expérience à l’époque, et je ne me rendais pas compte de la difficulté d’une recette à sa simple lecture.

p1030768

Aujourd’hui, j’aime toujours autant ce blog. Il est toujours aussi beau, et les recettes proposées sont toutes plus alléchantes les unes que les autres. J’ai beaucoup aimé le billet que Sandra a publié récemment, qui était consacré à la recherche de « la meilleure » recette de ceci-cela, et elle partageait avec nous sa recette des « meilleurs » cookies du monde, qu’elle avait elle-même adaptée de cette recette-ci. Immédiatement, j’ai eu envie de l’essayer car la recette était simple et rapide (et que je suis flemmarde), et on pouvait préparer la pâte à l’avance et la conserver au frais quelques jours. Le lendemain même, j’avais réalisé ces cookies. Je savais que j’allais les aimer, mais je ne pensais pas qu’ils allaient détrôner ceux que je préparais auparavant, et que j’avais toujours considérés comme « les meilleurs du monde ». Et bien, seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, et ce sont bien ceux-ci, les meilleurs du monde, c’est pourquoi je m’empresse de partager avec vous la recette, pour contribuer à faire passer le message et peut-être convertir les éventuels cookiophiles qui me lisent.

p1030749p1030754

Un détail non négligeable, ces cookies sont beaucoup plus rapides à préparer que des cookies traditionnels, car le beurre noisette est plus aisé à incorporer dans les ingrédients secs que le beurre mou (et on ne doit pas attendre que le beurre ramollisse, il fond et on passe à l’étape suivante). Autre petit plus, en entreposant la pâte jusqu’à quatre jours au frais, on peut ne préparer qu’un nombre limité de cookies (car le problème si on en fait beaucoup, c’est qu’on en mange aussi beaucoup). Le seul hic avec ces petites boules de pâte crue que l’on garde au frais, c’est qu’on risque de se laisser tenter de les manger sans même les cuire, façon « cookie dough » (j’ai testé… oh là là, je ne vous raconte même pas la réaction en chaîne, j’ai bien failli ne pas allumer le four ce jour-là). Enfin, ces cookies sont croustillants sur les bords, tendres au milieu, avec de gros bouts de chocolat à chaque bouchée et une petite touche de fleur de sel, optionnelle, mais bien agréable. Moi qui préfère le salé, je suis à la limite de virer de bord.

p1030748

Ingrédients (pour environ 25 cookies), recette piquée sur Le Pétrin et que je me permets de reproduire ici – j’ai juste un peu diminué la quantité de sel intégrée dans la pâte à cookies

– 140 gr de beurre doux, en cubes
– 230 gr de farine
– 3/4 c. à café de levure chimique
– 3/4 c. à café de bicarbonate de soude
– 80 gr de sucre blond de canne
– 100 gr de sucre muscovado (ou sucre complet, ou vergeoise brune)
– 1/4 c. à café bombée de sel fin (Sandra utilise 1/2 c. à café de fleur de sel)
– 1 c. à café de vanille en poudre (ou les grains d’une grosse gousse)
– 1 gros œuf
– 200 gr. de chocolat noir à 70 %, coupé en gros morceaux
– Quelques pincées de fleur de sel (facultatif, j’ai essayé sans et avec, et j’ai aimé les deux)

p1030765

Recette

– Dans une petite casserole, faire fondre le beurre à feu moyen, puis une fois fondu, baisser le feu, et laisser cuire jusqu’à ce qu’il dore et prenne une odeur de noisette (restez le nez au-dessus de la casserole, l’odeur est divine, et cela vous évitera de laisser le beurre virer au « noir » ou pire, de brûler). Hors du feu, laisser tiédir.

– Dans un saladier, mélanger la farine, la levure chimique, le bicarbonate, les deux sucres, le sel fin et la vanille.

– Ajouter le beurre, et mélanger à la cuiller en bois jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de traces sèches. Ajouter l’œuf et mélanger rapidement, puis ajouter le chocolat noir et mélanger rapidement afin de répartir les pépites dans la pâte.

– Former des boules de la taille d’une grosse noix (environ 30 à 35 grammes, ce qui correspond chez moi à une grosse cuillerée à soupe d’une contenance de 15 ml : une « tablespoon » américaine). Placer les boules de pâte sur une grande assiette, les aplatir très légèrement, couvrir de film alimentaire, et entreposer au réfrigérateur au moins une heure, ou jusqu’à quatre jours.

– Préchauffer le four à 200°C. Garnir deux plaques (si l’on souhaite tout cuire d’un coup) avec du papier cuisson. Déposer les boules de pâte froide en les espaçant, et ajouter quelques cristaux de fleur de sel sur le dessus de chaque boule (c’est facultatif, certains aiment, d’autres non). Enfourner pour 8 à 10 minutes maximum. Les cookies seront encore très mous. Sortir la plaque, et laisser les cookies finir de cuire durant 2-3 minutes sur la plaque chaude. Ils vont durcir. Transférer sur une grille pour les laisser tiédir-refroidir (ils sont délicieux encore tièdes, mais tout aussi bons une fois refroidis).

– Les cookies se conservent quelques jours dans une boîte hermétiquement fermée, mais cela m’étonnerait qu’ils durent plus de quelques instants une fois préparés, c’est pourquoi je vous suggère d’étaler la cuisson sur plusieurs jours, pour faire durer le plaisir.

Bon appétit !

p1030784p1030794

The English-speaking corner

The Best Ever (?) chocolate chip cookies

Le Pétrin (which translates as « the kneader » (the kneading machine?)) is one of the very first blogs I started following when I started cooking other things than pasta with bacon and cream. It was way before I ever considered starting my own blog, and I hardly knew how to make anything at that time. I used to admire the breads from all over the world, and the beautiful brioches, cakes, biscuits, cookies, and desserts which Sandra shared with her readers. At that time, I even gave some of her recipes a try, with more or less success (I vividly remember a disastrous rendition of her chestnut and apple buns… but that was a long time ago, it is all forgotten now). At that time, I simply lacked practice and experience, and I couldn’t always tell how difficult a recipe would be just by reading it.

p1030758

Today, I still read Sandra’s blog. It is still beautiful, and the recipes she shares are all mouthwatering. I recently enjoyed reading her post on food blogger’s quests for « the best ever » recipes for this or that, and she ended by sharing her recipe for « the best ever » cookies, which she had herself adapted from this recipe. I knew I was going to try these, as they were easy and quick (and I am lazy), and the cookie dough balls could be made ahead of time, and kept refrigerated for a few days. The very next day, I had given Sandra’s recipe a try. I already knew I was going to like these cookies, but I never thought they could actually dethrone the cookies I used to make before, those that I had always considered « the best ever ». Well, only fools never change their minds, and these are truly the « best cookies ever », which is why I want to make a point of spreading the word, in hope of converting other cookie lovers who might be reading this post.

p1030775

One significant detail; these cookies come together faster than traditional cookies, since the melted brown butter is easier to stir into the dry ingredients than the usual soft butter (plus, you don’t have to wait for the butter to soften, you melt it, and proceed to the next step). Another detail of importance is that by reserving the cookie dough balls in the refrigerator, you can then bake small amounts of cookies at a time (because if you make them all, you risk eating them all). The problem with the cookie dough balls is that you might be tempted to sample them, and if you do, you might never even want to bake them (I tried one the first time I made these cookies, and oh dear, it triggered a chain reaction; I almost skipped the baking stage). Finally, these cookies are slightly crispy on the edges, soft in the middle, and each bite contains large chunks of chocolate and a touch of fleur de sel, which is optional, but really nice. I usually prefer savory food, but these cookies might just make me change my mind.

p1030760

Ingredients (yields 25 medium-sized cookies), the recipe is barely adapted from Le Pétrin, I just used less salt in the cookie dough

– 140 gr (5 oz) unsalted butter, in chunks
– 230 gr (8 oz) all-purpose flour
– 3/4 tsp baking powder
– 3/4 tsp baking soda
– 80 gr (2.8 oz) evaporated cane sugar
– 100 gr (3.5 oz) muscovado sugar (or raw sugar, or dark vergeoise sugar)
– 1/4 tsp fine salt (Sandra uses 1/2 whole teaspoon of fleur de sel)
– 1 tsp vanilla powder (or the seeds of one plump pod)
– 1 large egg
– 200 gr dark chocolate (I use 70%), broken into large chunks
– A few pinches of fleur de sel (optional, I tried with and without, and liked both)

p1030762

Recipe

– In a small pan, melt the butter over medium heat, then turn the heat down, and cook until the butter turns a nice deep gold color, and smells a bit like hazelnut (stick around, the smell is heavenly, and you will avoid ending up with black – or worse, burnt – butter). Set aside to cool slightly.

– In a large bowl, stir together the flour, baking powder and soda, both sugars, the salt, and the vanilla powder.

– Add the melted butter, and stir, using a wooden spoon, until there are no dry bits left. Add the egg, stir briefly, then add the chocolate chunks, and stir briefly, until the chunks are evenly distributed in the dough.

– Shape balls about the size of a large walnut (they should way approximately 30-35 grams/1-1.5 oz, which in my kitchen amounted to one heaping tablespoon (15 ml/0.5oz)). Place each dough ball on a plate, flattening them just a tiny bit, then cover with clingfilm, and place in the refrigerator for at least one hour (and up to four days).

– Preheat the oven at 200°C (390°F). Line two baking sheets (if you are baking all the cookies at once) with baking parchment. Place the cold cookie dough balls on the sheets, making sure to leave enough space for expansion between each ball. Add a tiny sprinkle of fleur de sel on top of each ball (this is optional, some people love it, others hate it). Bake for 8 to 10 minutes. The cookies will still be very soft. Remove the sheets from the oven, and let them stand for 2-3 minutes, to let the cookies harden and finish baking. Then transfer the cookies to a cooling rack.

– The cookies are delicious when still warm, but are also great once they have cooled. They will keep for a few days in an air-tight box, but I doubt they will last longer than a few moments, which is why I suggest baking just as much as you are planning to eat.

Bon appétit !

p1030787p1030792