Poêlez vos couteaux

par Darya

IMG_8832

Petit, le Grand ramassait des couteaux sur la plage ; en revanche, il ne se souvient pas d’en avoir mangé. Quant à moi, je ne me souviens ni d’en avoir ramassé, ni d’en avoir mangé (je suis même sure de n’en avoir jamais mangé, réticente que j’étais à tout ce qui pouvait provenir de la mer). Lorsque nous avons repéré un petit monticule de couteaux vivants sur l’étal du poissonnier, nous avons immédiatement eu envie d’y goûter, petits curieux que nous sommes. Le poissonnier nous a recommandé de les servir le plus simplement du monde : poêlés, et arrosés de beurre persillé et/ou aillés (moi je dis « et »). Et c’est ce que nous avons fait. J’en ai également cuit une certaine quantité pour les mélanger avec des pâtes (à venir prochainement si cela s’avère une réussite). C’est vraiment délicieux ! Au goût, c’est proche des moules, mais la texture est un peu plus ferme. Et dans l’assiette, c’est vraiment élégant ces jolies coquilles à l’intérieur bleu nacré. J’en referai occasionnellement !

IMG_8833

Comptez 5 à 6 couteaux par personne. Rincez-les à l’eau claire, puis faites-les dégorger dans de l’eau froide salée pendant 6 à 12 heures (ça bouge, ça s’ouvre légèrement, ça se referme, ça fait des bulles, c’est normal, c’est vivant !). Rincez de nouveau et épongez avec du papier absorbant.

Dans une sauteuse, faites chauffer une à deux cuillers à soupe d’huile végétale sur feu vif. Ajouter les couteaux et une échalote finement hachée. Remuez pendant une à deux minutes, le temps que les couteaux s’ouvrent. Lorsqu’ils commencent à s’ouvrir, essayez de les retourner afin que le côté chair touche la poêle. Ajoutez deux gousses d’ail (frais) émincées, une petite poignée de persil plat haché et une grosse noix de beurre (environ 20 gr.). Dès que le beurre est fondu, ôtez la poêle du feu. Jetez les couteaux qui ne se seraient pas ouverts.

Servez les couteaux, arrosés de beurre persillé et aillé. Salez (très légèrement) et poivrez (généreusement). Ajouter un peu de persil frais haché supplémentaire. Arrosez d’un trait de jus de citron. N’oubliez pas d’avoir un quignon de pain à portée de main pour saucer. Bon appétit !

IMG_8827

The English-speaking corner

P. used to gather razor clams as a child, but he doesn’t remember ever eating them. I certainly never ate any, as I hated anything that came from the sea on principle. As we passed by the fishmonger’s and saw he had a big pile of live razor clams, we decided it was time to give them a try. We were feeling curious and adventurous. The fishmonger told us to simply pan-fry them and serve with melted garlic and (or) parsley butter. That’s what we did. I also cooked some and set them aside for another day; I am thinking of adding them to a pasta dish (I’ll post the recipe if it turns out well). I really loved this dish! The clams reminded me slightly of mussels, but they have a chewier texture. And they look so pretty on a plate, the inside of the shell is pearly white, and the clams look so delicate. I will certainly be making them occasionally in the future!

IMG_8788

You will need 5 or 6 clams per person. Run them under cold water, then soak in salted water for 6 to 12 hours (they will open slightly, close, bubble and move). Drain, rince again, and pat dry with a paper towel.

Heat 1 or 2 tablespoons of vegetable oil (I used sunflower oil) over high heat. Add the clams to the pan along with a finely chopped shallot, and stir for a minute or two, until the clams start opening. Turn them upside down, so the flesh touches the pan. Add two slivered garlic cloves (fresh), a handful of chopped flatleaf parsley, and a big knob of butter (about 20 gr.). As soon as the butter has melted, remove from the pan. Discard any clams that didn’t open.

Serve the clams with the melted butter poured over them, a little salt and a generous amount of ground pepper. Add some more chopped parsley, and drizzle with fresh lemon juice (to taste). Have some good bread on the side, to mop up the sauce. Bon appétit!

IMG_8834

Publicités