Cuisine du quotidien {Pâtes aux blettes}

par Darya

IMG_5658

Enfin je trouve le temps et l’énergie de partager avec vous une nouvelle recette. J’ai des tonnes de recettes dignes de vous, des simples, des compliquées (pas trop non plus), des originales, des familiales, des russes, des kurdes, des américaines, des fermentées, des cuites et des crues. Mais je dois d’abord terminer ma thèse (soupir, très gros soupir !). Et cela veut dire qu’en attendant, mes billets ici risquent de s’espacer et d’être à la fois simples et rapides, ce qui ne change pas tellement de mes habitudes, je vous le concède. Je m’autorise quand même à manger et à cuisiner tous les jours, alors j’ai pris un peu de temps pour photographier cette recette, qui est devenue un classique chez moi. Depuis que je l’ai découverte l’an dernier chez Gourmandistan, je l’ai faite et refaite tant de fois que je la prépare maintenant les yeux fermés et sans me référer à ma liste d’ingrédients. À cela il y a trois raisons. D’abord, c’est très bon. Ensuite c’est très facile. Enfin, j’adore les blettes mais suis souvent en panne d’inspiration quand il s’agit de les cuisiner. Si vous avez des idées, je suis preneuse, d’autant qu’il m’en reste encore des tas dans le réfrigérateur ; partagez donc vos liens et suggestions en commentaire !

J’ai quelque peu modifié la recette initiale, qui préconisait d’utiliser les verts de blette mais ne suggérait aucune utilisation alternative pour les tiges. Je n’aime pas avoir des restes dont je ne sais que faire, alors j’ai intégré ces tiges à la recette, en les faisant cuire à l’eau et en les ajoutant ensuite à la préparation de porc et de blettes ; ça ajoute cinq minutes au temps de cuisson, mais cela règle efficacement la question du « que faire avec ces tiges ? » sans rien enlever au résultat final, au contraire même.

IMG_5635

Ingrédients (pour 2 personnes, recette inspirée de celle-ci)

– 2 c. à soupe de pignons de pin
– 3 c. à soupe de raisins secs blonds
– 4 grandes feuilles de blettes
– 1-2 c. à café d’huile d’olive
– 175 gr. de porc haché ou de chair à saucisse
– 1 gousse d’ail, pelée, dégermée si besoin et finement hachée
– 220 à 250 gr. de pâtes en fonction de la gourmandise des uns et des autres (ici j’ai utilisé des orecchiette, mais ce plat fonctionne bien avec des gemelli, casarecce, farfalle, pour ne citer que les formes que j’ai moi-même essayées)
– Sel, poivre fraîchement moulu
– Environ 4-5 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé

IMG_5651

Recette

– Placer les raisins dans un petit bol et les réhydrater environ 15 minutes dans de l’eau chaude. Bien égoutter et réserver.

– Dans une grande poêle, faire griller les pignons à sec sur feu moyen, en remuant souvent et en surveillant qu’ils ne brûlent pas. Réserver.

– Porter une casserole d’eau à ébullition. Pendant ce temps, laver les blettes et séparer les tiges blanches des feuilles vertes. Finement émincer les parties blanches. Entasser les feuilles, les rouler comme un gros cigare et les émincer finement. On obtient ainsi de fines lamelles de vert de blettes.

– Lorsque l’eau bout, la saler généreusement et y plonger les parties blanches des blettes. Cuire 5 minutes environ. Ôter à l’aide d’une écumoire. Porter une fois de plus l’eau à ébullition, y plonger les pâtes et cuire jusqu’à ce qu’elles soient al dente.

– Pendant que le blanc des blettes cuit, ajouter un peu d’huile à la poêle ayant servi à griller les pignons, puis ajouter le porc haché. Cuire à feu moyen-fort en remuant de temps en temps et en le divisant en petits morceaux, jusqu’à ce qu’il soit bien cuit et doré. Ajouter le blanc des blettes égoutté et l’ail. Cuire une à deux minutes de plus. Ajouter le vert de blettes et cuire quelques minutes supplémentaires. Baisser le feu au minimum pour garder le mélange au chaud le temps que les pâtes finissent de cuire.

– Lorsque les pâtes sont prêtes, les égoutter en réservant une grosse louche de liquide de cuisson. Ajouter les pâtes et les raisins secs à la poêle contenant le porc et les blettes. Ajouter 4-5 cuillers à soupe de liquide de cuisson ainsi que 2 cuillers à soupe de parmesan fraîchement râpé. Mélanger et cuire une à deux minutes sur feu moyen. Ajouter un peu d’eau de cuisson supplémentaire si le mélange semble trop sec. Saler si besoin (je n’ai pas eu besoin) et poivrer généreusement.

– Servir, en parsemant de pignons de pin et d’un peu de parmesan supplémentaire.

Buon appetito!

IMG_5654

The English-speaking corner

Pasta with chard and pork

At last I have found a little time and energy to share a new recipe with you. I have tons of recipes which I think deserve to be shared with you, some are simple, some are more complicated (but not too much), some are unusual. There are family recipes, Russian recipes, Kurdish recipes, and American recipes; there are also fermented, cooked, and raw recipes. But first, I must finish writing my PhD (sigh, heavy sigh!). And that means that in the meantime, my posts here will be scarce, simple, and quick. I know, most of my recipes already are simple and quick. But now they will also be scarce. I do allow myself to cook every day, so I decided it was time to share this specific recipe with you, as it has become quite a favorite of ours. Ever since discovering it over at Gourmandistan, I’ve made it so many times it has become a basic, everyday recipe. There are three reasons for that. First, it is delicious. Second, it is very easy. And third, I never know what to do with chard, even though I love it. As a matter of fact, I still have a large bunch left, so anybody willing to share links or suggestions is free to do so in the comments (as long as the recipes are quick and easy).

I slightly modified the inital recipe, which calls for chard leaves, but doesn’t mention what to do with the stalks. I don’t like leftovers, and wouldn’t know what to do with lonely chard stalks, so I decided to add them to the pasta; I chop them, boil them, and add them to the pork and chard mixture. It only takes a few extra minutes, but it solves the question of « what should I do with these leftover stalks? », and the final result is just as good, if not better!

IMG_5644

Ingredients (serves 2; recipe from here, found via Gourmandistan)

– 2 Tbsp pine nuts
– 3 Tbsp raisins
– 4 large Swiss chard leaves
– 1-2 tsp olive oil
– 175 gr (6 oz) ground pork or sausage meat, removed from its casing
– 1 garlic clove, peeled, germ removed, and finely minced
– 220-250 gr. (approx. 8 oz) pasta (here I used large orecchiette, but I’ve used gemelli, casarecce, and farfalle with success)
– salt and freshly ground pepper
– About 4-5 Tbsp freshly grated parmesan

IMG_5645

Recipe

– Place a pan over medium-high heat, and toast the pine nuts, stirring occasionally and making sure not to burn them. Reserve.

– Place the raisins in a small bowl and cover with hot water. Let them sit for about 15 minutes, drain, and reserve.

– Bring a pot of water to the boil. Meanwhile, wash the chard and separate the white stalks from the green leaves. Finely chop the white stalks. Put the leaves one on top of the other, roll into a thick cigar, and cut into thin strips.

– Once the water boils, add a generous amount of salt, and the white stalks. Cook for about 5 minutes. Remove, using a slotted spoon. Bring the water back to the boil, add the pasta, and cook until al dente.

– While the chard is boiling, add a little oil to the pan, then add the ground pork. Cook over medium-high heat, stirring and breaking up the pork into small pieces, until it is cooked and nicely browned. Add the drained chard stalks and the garlic. Cook for another minute or two. Add the chard leaves and cook until wilted. Lower the heat to the minimum to keep warm while the pasta finishes cooking.

– When the pasta is done, drain, reserving a cup of cooking liquid. Add the pasta and raisins to the pan with the pork and chard. Add 4-5 tablespoons of the cooking liquid along with 2 tablespoons of the parmesan. Stir over medium heat, adding more cooking liquid if the mixture seems too dry. Add salt if needed (I didn’t), and add lots of freshly ground pepper.

– Serve, sprinkled with toasted pine nuts and extra parmesan.

Bon appétit !

IMG_5637 IMG_5639

Publicités