Salade de riz sauvage, poulet et plein d’autres trucs

par Darya

p1020381

Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent, j’aime les salades complètes à tout et n’importe quoi, dans lesquelles on peut tout remplacer par n’importe quoi (ou presque). J’aime associer des céréales et/ou des légumineuses avec de la viande et/ou du fromage, des légumes crus, des légumes cuits, des fruits secs et noix, des fruits frais, une petite sauce sympathique pour lier le tout, et des herbes fraîches, parce que le vert, ça rend tout plus beau. Reste à trouver les associations qui fonctionnent bien.

p1020329

La salade que je vous propose aujourd’hui est née ainsi, mais elle s’est avérée tellement délicieuse que j’ai décidé de la fixer sur papier (écran), pour pouvoir la faire et la refaire à l’avenir et à gogo ; bien entendu, vous pouvez la personnaliser avec ce qui traîne par chez vous, mais vous êtes prévenus : cette association-ci est vraiment parfaite. Pensant avoir juste jeté dans un saladier quelques ingrédients au pifomètre, je me suis éblouie toute seule à la première bouchée.

Le riz sauvage, qui n’est pas du tout un riz mais une graine aquatique d’Amérique du Nord, a une saveur unique et une texture un peu ferme qui permet d’être rassasié sans recours à une entrée, un dessert, ou plein de pain. Le poulet est poché, mais grâce à ma méthode de cuisson douce découverte chez ma copine Amanda, il reste tendre et moelleux. Les légumes ajoutent saveurs et croquant. Les herbes fraîches, notamment le shiso vert, donnent leur caractère légèrement exotique à la salade, mais sans dominer l’ensemble. Les noix de cajou, que j’aime à faire revenir dans du ghee, ajoutent une petite touche de croquant agréable. Enfin, la sauce, triplement fermentée puisqu’elle contient du miso, de la sauce soja, et du kéfir de lait, permet de lier l’ensemble, et de lui donner une texture crémeuse, tout en restant légère. Et je n’ai pas pu résister à arroser le tout de mon huile précieuse pimentée, parce que comme je vous le disais ici, j’en mets partout ces jours-ci.

p1020350

Ingrédients (pour 4)

– 250 gr. de riz sauvage
– 2 petits filets de poulet (ou un gros)
– 1/3 d’un long concombre, ou la moitié d’un petit, coupé en dés
– 1 petit poivron vert, coupé en dés
– 1 belle tige de céleri, feuilles ôtées, coupé en petit dés
– 1/2 piment fort, coupé en petits dés
– 8 à 10 belles feuilles de shiso vert, coupées en fines lamelles (sinon utiliser un mélange de basilic et de menthe)
– Une vingtaine de tiges de ciboulette (ou plus), finement hachées
– Quelques belles tiges de coriandre fraîche, effeuillées et éventuellement hachées

– 1/2 c. à café de ghee, d’huile d’olive, ou de beurre
– Deux belles poignées de noix de cajou

Pour la sauce
– 1 c. à soupe de miso blanc
– 4-5 c. à soupe de sauce de soja (ou tamari, pour une version sans gluten)
– 125 à 150 ml de kéfir de lait (ou lait battu, ou yaourt brassé nature)
– Jus d’un demi citron
– Un petit morceau de gingembre frais râpé
– Du poivre fraîchement moulu

Pour servir : de l’huile pimentée ; sinon de la sauce sriracha, ou juste quelques pincées de paillettes de piment.

Recette

– Faire cuire le riz (peut être fait jusqu’à quelques jours à l’avance) : Déposer le riz dans une casserole. Couvrir d’eau froide. Porter à ébullition, puis laisser frémir environ 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que la plupart des grains aient éclaté. La texture va rester un peu ferme sous la dent. Ajouter du sel à mi-parcours (pas trop). Égoutter, verser dans un grand saladier, et laisser refroidir.

– Pocher le poulet (peut-être fait jusqu’à 2-3 jours à l’avance) : Déposer les filets de poulet dans une casserole et couvrir d’eau froide. Ajouter une belle pincée de sel. Porter l’eau à ébullition à couvert, puis baisser le feu immédiatement, et laisser frémir le poulet 10 minutes. Enfin, couper le feu, et laisser le poulet dans l’eau chaude 15 minutes. Ainsi, il sera cuit, mais restera tendre. Laisser refroidir avant d’effilocher le poulet avec les doigts, ou à l’aide de deux fourchettes. Ajouter le poulet effiloché au saladier contenant le riz.

– Poêler les noix de cajou : déposer le ghee et les noix de cajou dans une petite poêle, mettre sur feu moyen-doux, et cuire jusqu’à ce que les noix soient bien dorées. Égoutter sur du papier absorbant, laisser refroidir, et hacher grossièrement.

– Ajouter les légumes coupés en dés, ainsi que la plupart des herbes (en garder un peu pour la décoration).

– Préparer la sauce : dans un bol, fouetter ensemble tous les ingrédients, jusqu’à obtenir une crème homogène. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin (éviter d’ajouter du sel, le miso et la sauce soja sont déjà bien salés). Verser la sauce sur la salade et bien mélanger. À ce stade on peut laisser la salade reposer au frais jusqu’au moment de servir. {Elle se conservera également très bien plusieurs jours au réfrigérateur et développera même ses saveurs}.

– Servir, parsemé des herbes réservées, des noix de cajou concassées, et éventuellement d’huile pimentée ou de flocons de piment.

Bon appétit !

p1020373p1020375

The English-speaking corner

Wild rice and chicken salad, with lots of other things in it

Those who have been following me for a long time know it, I enjoy salads that constitute a whole meal, in which almost anything can be replaced with something else (or not!). I like combining grains and/or legumes with some kind of meat and/or cheese, fresh vegetables, cooked vegetables, dried fruit and nuts, fresh fruit, some kind of binding sauce, and fresh herbs, because greens make everything look beautiful. The only thing left to do is figuring out what works best with what.

p1020383

That’s initially how this salad started, but it turned out so good, I decided to write it down, so I could make it over and over again in the future. Of course, you can customize the salad depending on what you have lying around, but be warned; this particular combination is quite perfect. I thought I was just randomly putting a few ingredients together for dinner, but I was overwhelmed with the very first bite.

Wild rice is actually not a rice, but an aquatic grain from North America; it’s flavor is quite unique, and its chewy texture yields a satisfying salad, which makes appetizers, dessert, and tons of bread on the side completely avoidable. The chicken is poached according to a method I learned from my friend Amanda, and it remains moist and tender. The vegetables are there for flavor and crunch. The fresh herbs, especially green shiso, give this salad a slightly, but not overwhelmingly exotic character. The cashew nuts, which I now toast in a little ghee, add an extra pleasant crunchy touch. Finally, the sauce, which is thrice fermented as it contains miso, soy sauce, and milk kefir, helps bind all the ingredients together into a creamy – but not heavy – salad. Of course, I drizzled a generous amount of my chili oil over the top, because I use it everywhere these days.

Ingredients (for 4)

– 250 gr wild rice (1/2 lb)
– 2 small chicken breasts (or one large one)
– 1/3 of an English cucumber (or 1/2 of a smaller one), diced
– 1 small green pepper, diced
– 1 large celery stalk, leaves removed, diced
– 1/2 a hot red pepper, finely diced
– 8 to 10 large green shiso leaves, thinly sliced (or use a mixture of basil and mint)
– About 20 chive stalks (or more), chopped
– A few bushy sprigs of cilantro, leaves removed, and chopped if you wish

– 1/2 tsp ghee, or butter, or olive oil
– Two large handfuls of cashew nuts

For the sauce
– 1 Tbsp mild miso (shiro miso)
– 4-5 Tbsp soy sauce (or tamari, if you want it gluten free)
– 125 to 150 ml (between 1/2 cup and 2/3 cups) milk kefir, or buttermilk, or runny plain yogurt
– Juice of half a lemon
– A small piece of grated ginger
– Freshly ground pepper

To serve : chili oil; or sriracha, or just a few pinches of pepper flakes

p1020352p1020360

Recipe

– Cook the rice (up to a few days ahead of time): Place the rice in a pot. Cover with cold water. Bring to the boil, then reduce to a simmer, and cook for 30 to 40 minutes, until most of the grains have burst. Add a little salt at some point during cooking. Drain, transfer to a large salad bowl, and let cool.

– Poach the chicken (up to 2-3 days ahead of time): Place the chicken in a pot, and cover with cold water. Add a generous pinch of salt. Cover and bring to a boil. Immediately reduce the heat, and simmer for 10 minutes, uncovered. Then off the heat, cover the pot, and let the chicken sit for another 15 minutes. This method yields a perfectly cooked, yet moist and tender chicken. Remove from the pot, and let cool before shredding, using either your fingers or two forks. Add the chicken to the salad bowl.

– Fry the cashews: place the ghee and nuts in a small pan, and cook, stirring often, over medium-low heat, until the nuts are nicely browned. Drain on a paper towel, let cool, and break into large pieces.

– Add the diced vegetables to the pot, as well as most of the herbs (reserve some for decorating).

– Prepare the sauce: in a small bowl, whisk together all the sauce ingredients, until you obtain a smooth cream. Taste and adjust if needed (avoid adding any salt, as both the miso and the soy sauce are already salty enough). Pour the sauce over the salad, and stir well. At this point, the salad can be placed in the refrigerator until ready to serve {and up to a couple days ahead of time, as the longer it sits, the better all the flavors will blend}.

– Serve, sprinkled with reserved herbs, chunks of cashews, and chili oil if you like it.

Bon appétit !

p1020372