J’aime recevoir : la tarte aux raisins d’Amanda

par Darya

grape tartbaked (1 of 1)

Lorsque j’ai créé Tortore j’ai vite réalisé qu’il était nécessaire, quand on animait un blog de cuisine, d’aller voir ce qui se passait ailleurs. On veut savoir ce que préparent les autres amateurs de bonne chère, on veut découvrir des saveurs nouvelles, on est à l’affût de nouvelles associations d’ingrédients, on cherche de l’inspiration pour ses recettes futures. Le blogueur se doit d’être curieux. C’est ainsi que j’ai découvert What’s Cooking, le blog d’Amanda, une jeune femme dynamique aux multiples centres d’intérêt vivant à New York, qui travaille de longues et dures journées avant de rentrer chez elle bien après le coucher du soleil, ce qui ne l’empêche pas de cuisiner toutes sortes de merveilles dans sa minuscule cuisine, qui me rappelle mes années parisiennes, où je m’enseignais la cuisine dans une pièce qui faisait littéralement 1,50 m x 1,50 m. Nous avons plus en commun qu’une petite cuisine : des origines et cultures communes, un amour pour la littérature (nous nous recommandons souvent des lectures) et l’écriture (elle écrit très bien !), une envie commune d’aller au-delà de ce qu’on a déjà accompli, et bien sûr des inspirations culinaires proches : nous sommes toutes deux attirées par la cuisine moyen-orientale, la richesse des épices, les anecdotes historiques liées aux plats et ingrédients, les histoires personnelles qui se déroulent autour d’un bon plat. Au fil du temps et de nos échanges, je pense pouvoir dire que de simples correspondantes nous avons fini par devenir de vraies amies.

Sachant que je serais occupée avec ma thèse durant ces tristes mois d’automne et n’aurais que peu de temps à consacrer à mes expérimentations, je lui proposai de venir cuisiner quelque chose pour Tortore et elle accepta. Cela lui prit un peu de temps, mais vu ce qu’elle me concocta, je ne m’en plaindrai pas. Inspirée par une recette de Mimi Thorisson, du célèbre Manger, elle m’envoya un texte émouvant et de belles photos de sa tarte automnale aux raisins et à la crème d’amandes que je partage aujourd’hui avec vous. Je lui laisse à présent la parole afin qu’elle vous présente sa recette, et n’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog, vous vous régalerez.

grape tart2 (1 of 1)

C’est avec joie que j’écris sur Tortore aujourd’hui et que j’apporte chez Darya cette délicieuse tarte au raisin. Si je ne me trompe pas, le blog de Darya fête ses deux ans à peu près à cette période de l’année ! Je le sais parce qu’elle est une des premières personnes que j’ai moi-même rencontrées au cours de ma propre aventure de partage de recettes. Une des conséquences inattendues de cette aventure a été la rencontre d’une femme qui aime autant que moi les ingrédients frais et de saison, ainsi que les influences étrangères et historiques en cuisine. Comme moi, elle aime les langues et l’écriture. Nous sommes toutes deux dans une période de découverte du monde au-delà de celui que nous connaissons déjà, et cherchons à dépasser la notion de « devoir » pour nous plonger dans des choses nouvelles, mais qui surviennent naturellement. Je ne pensais pas trouver une âme sœur en France. Et pourtant. Alors que nous ne nous sommes encore jamais assises physiquement à la même table, j’ai l’impression que nous avons déjà partagé de nombreux repas et découvert ensemble l’importance que représente la préparation et le partage de nourriture, où que l’on soit, et qui rend l’endroit où l’on vit d’autant plus appréciable. Tortore est le produit d’une personne qui transmet avec grâce et générosité ce qu’elle réalise dans sa cuisine.

En songeant à une recette à partager ici, j’ai d’abord pensé préparer un plat végétarien contenant de l’aneth, l’herbe préférée de Darya. Puis je me suis dit qu’un plat de viande consistant ou encore un plat moyen-oriental serait mieux. J’ai aussi pensé à une soupe à l’avocat exceptionnelle ou à un gâteau aux prunes. Tous ces plats auraient été bons, mais c’est alors que je suis tombée sur cette tarte. C’est la crème aux amandes qui m’a conquis. J’ai du me retenir pour ne pas tout manger avant de l’étaler sur la pâte à tarte. Elle pourrait être un dessert à elle seule. Après un premier essai, j’ai su que j’allais devoir doubler la quantité préconisée dans la recette initiale. Alors qu’à New York les raisins Concord remplissent les vignes et rappellent qu’on est en pleine période de moissons et de célébrations, je me suis dit qu’il fallait que je prépare cette tarte afin que Darya puisse la partager sur son blog. La douceur des amandes équilibre parfaitement l’acidité des raisins. La pâte à tarte aux amandes est excellente et peut servir de base à n’importe quelle tarte aux fruits. D’ailleurs cette recette peut s’adapter aisément. En l’absence de raisins, on peut utiliser des pêches. Pas de pêches ? Elle fonctionne avec des prunes. Tout peut être bon ici.

Merci Darya pour ton invitation à partager ton espace avec toi. De ma cuisine à la tienne et à celle de tes lecteurs, bon appétit !

grapes4 (1 of 1)

Tarte aux raisins (pour 6 personnes) de Mimi Thorisson (avec plus de crème pâtissière)

Ingrédients

– Environ 400-450 gr. de raisin noir (de préférence du Muscat), lavé et égrené

Pour la pâte à tarte

– 240 gr. de farine ordinaire (T 55)
– 1 jaune d’œuf
– 90 gr. de beurre doux mou
– 75 gr. de sucre glace
– 3 c. à soupe d’eau froide
– Une pincée de sel

Pour la crème aux amandes (diviser les quantités par deux pour une tarte ou conserver ces quantités en prévoyant d’autres utilisations pour la crème)

– 120 gr. d’amandes moulues ou de poudre d’amandes
– 130 gr. de sucre
– 4 jaunes d’œuf
– 1/2 c. à café d’extrait de vanille
– 120 de beurre doux
– 50 gr. (2 c. à soupe) de fécule de maïs
– 100 ml de lait

– 2 c. à soupe de gelée de raisins ou de groseilles

grapes6 (1 of 1)

Recette

– Préparer la pâte : dans un grand bol, mettre le beurre, le jaune d’œuf, le sucre et le sel. Ajouter les amandes moulues, la farine et un peu d’eau. Mélanger du bout des doigts puis à la main jusqu’à obtenir une pâte homogène. Former une boule et la placer au réfrigérateur pour au moins deux heures.

– Préparer la tarte : préchauffer le four à 180°C.

– Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen-doux. Ajouter les amandes moulues, la fécule de maïs et le lait. Dans un bol, battre les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à former un mélange clair et mousseux. Retirer la casserole du feu et y ajouter le mélange œufs/sucre ainsi que l’extrait de vanille. Mélanger avec une cuiller en bois jusqu’à obtenir une crème  lisse, puis remettre sur feu doux et mélanger constamment jusqu’à épaississement de la crème. Retirer du feu, verser dans un bol, et filmer au contact jusqu’à refroidissement.

– Foncer un moule à tarte avec la pâte et la piquer légèrement à la fourchette. Verser la crème dans le moule (on n’utilise pas tout pour cette tarte) et lisser le dessus avec une spatule. Placer au four pour 15 minutes.

– Sortir le plat du four, verser les raisins lavés et égrenés sur la crème et remettre au four pour 15 à 20 minutes. Sortir la tarte du four, la laisser entièrement refroidir, puis la réfrigérer au moins 30 minutes. Juste avant de servir, faire fondre 2 c. à soupe de gelée de raisin (ou de groseilles) dans une petite casserole à feu doux, et en badigeonner la tarte. Servir avec ou sans glace.

Bon appétit!

grapebowl (1 of 1)

The English-speaking corner

I invited Amanda, and she brought a grape tart

When I created Tortore, I soon realised I would have to go and see what other food bloggers were creating in their own kitchens. I was curious to see what other people were making, how they were doing it, discover new flavors, new combinations, and find inspiration. A food blogger has to be curious. That’s how I discovered Amanda’s blog, What’s Cooking. Amanda is a dynamic young lady living in New York, and she has multiple interests. After working hard all day, she usually gets home late, but still manages to cook amazing dishes in her tiny kitchen, which always reminds me of my years in Paris, where I taught myself to cook in a 1,50 m. x 1,50 m. kitchen. We have more in common than a small kitchen experience: we have common origins and cultural background, we share a love for literature (we like discussing our latest reads) and writing (she writes really well!), we have similar views on life and how we want to go beyond what we already have, and of course we share our taste in food: we are curious about the same cuisines (especially the Middle-Eastern ones), the uses of spices, and we like dishes with a history or a personal anecdote. After over a year of corresponding, I think I can say that we have become more than just acquaintances sharing a love for food, we have become real friends.

Knowing I would be really busy during fall and might not have time for blogging, I asked Amanda whether she would agree to be my guest on Tortore, and she agreed. It took a little time for her to come up with a recipe, but what she did come up with both looks and sounds amazing. I really must try this grape tart before the end of the season. Now I’ll let Amanda say a few words of her own, and don’t forget to check out her delicious blog!

grapes5 (1 of 1)

I am very excited to be writing on Tortore today and honoring Darya with this delicious grape tart. If I recall correctly, Darya’s website turns 2 around this time of year! I know this because she was one of the first people I met during my whole adventure into sharing my cooking. One of the unintended consequences of sharing my own cooking was that I found a woman who appreciates fresh, seasonal ingredients and foreign and historical influences as much as I do. She also shares an appreciation for words like I do and shares the love of languages. We are also both discovering a new appreciation for the world beyond what we know, beyond the “supposed to” and into new, but natural territory. I did not expect to find a kindred spirit in France. And yet. While Darya and I have yet to sit down at an actual physical table together I feel like we’ve shared many meals and discovered the meaning behind finding and creating sustenance where you are, and then sharing it, which in turn makes where you are all the more welcoming. Tortore is a product of someone who is steeped in the balancing act of life and manages to carry out cooking and eating with grace and generosity.

 When thinking about a good recipe to share in this space, I immediately thought I’d make something vegetarian with dill, Darya’s favorite herb. But then I thought, a heavy meat dish or something Middle Eastern would be best. I found a wonderful avocado soup and a plum cake. All of those were a great fit, but then I saw this tart. The almond cream is what got me. I had to try hard not to eat it all before spreading it on the tart. It holds up alone as its own dessert. After the first test, I knew I had to double the amount from the original recipe. In a season where the concord grapes here in New York are practically falling off the vines, signifying harvest and celebration, I had to make this tart and give it to Darya to share. The sweet, nutty almond flavor offsets the tanginess of the grapes perfectly. The almond-based crust is definitely a keeper and would serve well as a base for almost any fruit dessert. This tart is highly adaptable. If you don’t have grapes, use peaches. No peaches? Use plums. Anything works here.  

 Thank you very much Darya, for inviting me to share your space for a moment. From my kitchen to Darya’s and to yours, bon appetit!

vinyard (1 of 1)

Grape tart (Serves 6)

Ingredients

 – ¾ to 1 pound (350-450 g) concord grapes, rinsed

 For the pastry

– 240 g (2 cups) plain flour
– 1 egg yolk
– 90 g/ 6 tablespoons butter, softened at room temperature
– 75 g/ ¾ cup confectioner’s sugar
– 60 g / ½ cup almond, ground
– 45 ml/ 3 tablespoons cold water
– 1 pinch of salt

For the cream

– 120 g/ 1 cup almond, ground
– 130 g/ 1/2 cup granulated sugar
– 4 egg yolks
– 1/2 teaspoon vanilla extract
– 120 g/ 8 tablespoons plain butter
– 50 g/ 2 tbsp cornstarch
– 100 ml/ 6 tablespoons milk

– 2 Tbsp grape or redcurrant jelly, for glazing

 piecrust (1 of 1)

Recipe

– Prepare the pastry: In a large bowl, combine the butter with the egg yolk, sugar and salt. Add the ground almond, flour and enough water. Mix until you get a smooth dough. Make a ball and store in the refrigerator for at least 2 hours.

 – Prepare the tart: Preheat oven to 180°C/350°F

 – In a saucepan, melt the butter on a medium-low heat, add the ground almond, cornstarch and milk. In a bowl, whisk the egg yolks with the sugar until light and fluffy. Take off the heat and add the egg yolks/sugar mixture and vanilla extract. Mix with a wooden spoon until the cream is smooth, return to the heat stirring constantly until the cream has thickened to a custard. Take off the heat, pour into a bowl, cover with a film and leave to cool.

 – Line your tart pan with the pastry, prick the bottom several times with a fork and fill the tart with the custard (you may not use all of it, as I doubled the original recipe because the first time around I found I wanted more of this amazing filling), smooth the top with a spatula and transfer to the oven for 15 minutes.

– Place the grapes on the custard and return to the oven for another 15 to 20 minutes.

– Leave to cool and refrigerate for 30 minutes. Just before serving, heat 2 tablespoons grape jelly (or whatever kind you have will actually work) in a saucepan and brush over the tart. Serve alone or with ice cream.

grape tart1 (1 of 1)

Advertisements