Tomates cerises rôties

par Darya

IMG_5494

Au marché, je vais toujours chez les deux mêmes maraîchers, ceux qui vendent des légumes locaux (et donc de saison). Chacun a sa personnalité ainsi que ses produits-phares. J’achète mes prunes et mes herbes aromatiques chez l’un et ma rhubarbe et mes tomates chez l’autre (par exemple). La semaine dernière, il y avait une offre sur les tomates cerises : deux barquettes de tomates cerises étaient vendues pour le prix d’une. Je ne pouvais pas ne pas en profiter, n’est-ce pas ? Je suis donc repartie avec une barquette achetée, une barquette gratuite et même une barquette offerte, glissée par le maraîcher dans mon sac au moment de partir. Habituellement, je mange les tomates cerises telles quelles, hop ! dans la bouche, ou je les coupe en deux et les ajoute à une salade. Mais là, j’en avais vraiment beaucoup, et pour éviter qu’elles se gâtent, j’ai eu envie de les rôtir.

IMG_5357

C’est là que je me suis souvenue d’une recette que je préparais lorsque j’habitais encore à Paris (avant 2011) ; des tomates cerises rôties à l’huile d’olive, aux aromates et au sucre. Cette fois-ci, j’ai utilisé du miel, et ce fut aussi délicieux que dans mon souvenir. Le mélange réduit, confit, compote, embaume et finit dans un petit bocal placé au réfrigérateur. Les utilisations sont multiples : ces tomates accompagneront merveilleusement toutes sortes de salades, notamment des salades de pâtes, et seront du plus bel effet à côté d’un morceau de poulet rôti ou de poisson blanc grillé. Mais moi je les ai servies le plus simplement du monde : sur des tartines. Oui, c’est simple comme bonjour. Non, je ne fais pas d’efforts surhumains pour cuisiner cette été (ni le reste de l’année non plus d’ailleurs). Oui, ce que je m’apprête à écrire est un truisme navrant. Mais vraiment, les choses les plus simples sont parfois les meilleures. Et ces tartines en sont la preuve.

IMG_5498

Mon épicerie italienne étant fermée pour le mois d’août (le mois d’août en France c’est sacré !), j’ai passé ces dernières semaines à expérimenter avec des « fromages » végétaux, et pour l’occasion j’ai concocté une préparation crémeuse à base de noix de cajou et de graines de courge dont la texture se rapproche de la ricotta (le goût n’a rien à voir, mais c’est vraiment très bon). J’ai chipé la recette chez Gaëlle, remplacé les graines de tournesol par des graines de courge et ajouté de la levure maltée. J’ai ensuite disposé sur du pain grillé quelques tranches de tomates fraîches, ajouté quelques tomates rôties avec leur huile parfumée, et parsemé le tout de ciboulette. C’était délicieux ! Ces tartines conviennent parfaitement comme en-cas, en milieu d’après-midi, mais peuvent constituer un déjeuner ou un même dîner léger, si elles sont servies avec une salade et suivies d’un dessert. Pour ma part, je les ai également appréciées au petit déjeuner ce matin.

IMG_5360

Ingrédients (pour un petit bocal)

– 200 à 250 gr. de tomates cerises (environ une barquette), lavées et équeutées
– Environ 40 gr. d’huile d’olive (2-3 c. à soupe)
– 1/4 c. à café de sel
– 1/4 c. à café d’ail semoule
– 1/2 c. à café de sarriette séchée
– 1 petite c. à soupe de miel liquide

IMG_5368

Recette

– Préchauffer le four à 180°C.

– Couper les tomates en deux à l’aide d’un couteau à dents. Les disposer dans un plat à bord hauts.

– Dans un petit bol, bien mélanger l’huile, le sel, l’ail semoule, la sarriette et le miel. Verser ce mélange sur les tomates et bien mélanger, sans écraser les tomates. Disposer les tomates côté coupé vers le haut et en une couche (si quelques tomates sont retournées ou se chevauchent, ce n’est pas dramatique).

– Enfourner pour environ 45 minutes, voire plus. Les tomates vont réduire, se friper, et caraméliser légèrement. Transvaser les tomates ainsi que toute l’huile et le jus dans un petit bocal. Laisser refroidir, puis conserver jusqu’à une semaine au réfrigérateur.

– Servir comme condiment, sur des toasts. Avec de la ricotta, par exemple.

Bon appétit !

IMG_5385

The English-speaking corner

Roasted cherry tomatoes

At the market, I always shop from the same two stalls. Both sellers have a personality of their own, and they sell different produce. For example, I buy my plums and herbs from one, my rhubarb and tomatoes from the other. Last week, there was a special offer on the cherry tomatoes: two punnets were sold for the price of one (and the price was low). I just couldn’t walk by without getting them, right? As a result, I left the market with not two, but three punnets of ripe cherry tomatoes: the one I bought, the free one, and the one the seller gave me when I was about to pay. I usually just pop cherry tomatoes into my mouth without giving them a second thought, and I occasionally halve them and add them to a salad. But this time, I had too many, and I didn’t want them to go bad. That’s when I remembered this recipe for roasted tomatoes.

IMG_5373

I used to make these roasted cherry tomatoes back in Paris (before 2011); they are simply mixed with olive oil, seasonings, and sugar. This time, I used honey, and it was just as delicious as in my memories. The tomatoes reduce, caramelize, turn into a kind of compote, give out a heavenly smell, and end up in a small jar in the refrigerator. You can use them in multiple ways: they are best in salads, especially pasta salads, but are also really good alongside some roast pork or chicken (with green beans), or even white-flesh grilled fish. But I served them in the simplest manner of all: on tartines. Yes, this is as simple as it can get. Yes I know, I am not making much of an effort to cook this summer (I think that applies to all other seasons as well). And yes, I am about to write the most exasperating truism, but I’ll do it anyway: sometimes, simple things are the best. And I think these tartines are proof of that.

IMG_5488

As my Italian deli is closed for the month of August (August is a sacred month in France, everything is closed), I spent the last couple of weeks experimenting with vegan « cheeses », and for these tartines I prepared a basic spreadable mixture, using pumpkin seeds and cashew nuts; it looks somewhat like ricotta, but tastes nothing like it (it is delicious in its own way). I stole the recipe from Gaëlle, and just replaced the sunflower seeds with pumpkin seeds, and added some nutritional yeast. I spread some of the « fake ricotta » over toast, added thin slices of fresh tomatoes, a teaspoon or two of the roasted cherry tomatoes (with the fragrant oil), and sprinkled the tartines with chives. It was delicious! I suggest eating these tartines as an afternoon snack, but they would work perfectly for a light lunch or dinner, served with a salad and some kind of dessert. I happily ate them for breakfast this morning.

IMG_5362

Ingredients (for a small jar)

– About 2 cups (200-250 gr) cherry tomatoes, washed and stemmed
– 40 gr (1.4 oz, about 2-3 Tbsp) olive oil
– 1/4 tsp salt
– 1/4 tsp garlic powder
– 1/2 tsp dried summer savory
– 1 Tbsp liquid honey

IMG_5484

Recipe

– Preheat the oven at 180°C (356°F).

– Halve the cherry tomatoes, and place in a shallow baking dish.

– In a small bowl, stir together the oil, salt, garlic powder, savory, and honey. Pour on the tomatoes. Stir well, until all the tomatoes are coated, making sure not to crush any tomatoes. Try turning as many of the tomatoes cut side up, and keep them in a single layer (if a few of them are upside down or overlap, it is quite alright).

– Roast for about 45 minutes, or even up to 1 hour. The tomatoes will reduce, their skin will shrivel, and they will caramelize just a bit. Transfer the tomatoes, along with all the oil and juices, to a small, clean jar. Once cool, keep in the refrigerator for up to a week.

– Serve this « compote » on toast. Preferably with ricotta.

Bon appétit!

IMG_5491