Salade et tartinade, quand on n’a ni le temps, ni l’envie

par Darya

IMG_4486

Ceux qui me lisent régulièrement savent que je suis en train de rédiger une thèse d’histoire ancienne. C’est une période assez routinière dans ma vie d’étudiante. Mais j’y ajoute une ou deux autres activités qui me permettent de ne pas perdre la tête, comme le yoga, la musique, la lecture (de romans) et bien sûr la cuisine. Mais il y a des moments où tout s’accélère ; on rencontre des gens, ils vous donnent des conseils, vous essayez de suivre ces conseils, vous lisez beaucoup, vous mettez les romans de côté, vous tapez incessamment sur votre ordinateur jusqu’à ce que vos doigts se détachent de vos mains et que vous yeux s’enflamment dans leurs orbites à force d’être collés à l’écran. Dans ces moments-là, cuisiner est à la fois un moyen de reprendre pied et de se détacher de l’écran (mes yeux me remercient), mais c’est aussi un moment sur lequel je ne peux et ne veux pas m’attarder, je n’y songe que lorsque mon ventre crie famine, et alors je prépare quelque chose de vite fait, bien fait. Il n’est alors pas question de réfléchir à des recettes très originales, techniques, ou qui prennent des heures. Je ne prends pas de photos et je ne rédige pas de billets. Je mange pour manger : des pâtes, des salades, des omelettes, des fruits frais. [Donc là, c’était Darya en train de vous expliquer pourquoi elle n’avait rien partagé avec vous depuis un bout de temps, et pourquoi il se peut qu’elle ne puisse pas partager de nouvelles recettes avec vous avant un certain temps].

Les deux recettes que je partage avec vous aujourd’hui sont donc à la fois simples et rapides. Mais elles sont également saines et savoureuses, car il ne faut pas sacrifier le plaisir des bonnes choses sous prétexte qu’on est en fin de thèse ; il est hors de question que j’opte pour des ravioli en boîte (au secours) ou des pâtes carbonara surgelées (vues hier au supermarché, ça m’a choqué). En sortant d’un rendez-vous à Paris il y a deux semaines, je suis entrée en coup de vent dans la librairie La Plage, rue Monsieur Le Prince. J’y ai trouvé Vegan, le dernier opus de Marie Laforêt. C’est une véritable bible du savoir-manger sans avoir recours à l’animal. J’ai déjà préparé et adopté un certain nombre de recettes : les pancakes coréens aux légumes, très bons ; la sauce pour pizza verte à la courgette, excellente ; les tartelettes crues aux fruits rouges, d’une simplicité enfantine et vraiment délicieuses ; la tartinade de haricots blancs, citron et coriandre ; et enfin la salade de quinoa sauté aux asperges. Je ne me suis pas encore lancée dans les recettes plus élaborées que contient le livre, mais vous l’aurez compris, ce n’est pas le moment. En revanche, les deux recettes que je vous propose aujourd’hui, la tartinade de haricots blancs et la salade de quinoa, ont tout à fait leur place dans mon emploi du temps actuel. Et je vous les recommande chaudement, car elles ne nous ont pas déçus.

N.B. : L’autre salade que vous voyez sur la photo ci-dessus est composée de pastèque en cubes, de concombre en cubes, et de vert d’oignon de printemps. Elle est assaisonnée de vinaigre de vin blanc et de sel. Et c’est tout !

IMG_4442

Salade de quinoa et asperges – Ingrédients (pour 2), recette tirée de Vegan de M. Laforêt ; j’ai ajusté la recette en fonction de mon garde-manger et adapté légèrement le mode de préparation

– 100 gr. de quinoa (l’auteur préconise un mélange de quinoa rouge et blanc, mais j’utilise du quinoa français, et à ma connaissance, il n’existe qu’une variété française de quinoa, et elle est de couleur blanche)
– 2 c. à soupe d’huile d’olive
– 1 gousse d’ail épluchée, dégermée si besoin et finement émincée
– 1/8 c. à café de curcuma en poudre
– Une dizaine de tiges d’asperges vertes
– 20 gr. d’amandes
– Une petite poignée de raisins secs (j’utilise des raisins blonds)
– Jus d’un citron
– Sel et poivre

IMG_4440

Recette

– Rincer le quinoa si besoin. Porter une casserole d’eau à ébullition, saler, et faire cuire le quinoa jusqu’à ce qu’il soit tendre (généralement 15 à 18 minutes). Égoutter.

– Préparer les asperges : casser l’extrémité dure de l’asperge. Couper les tiges en petits tronçons.

– Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive sur feu moyen. Ajouter l’ail émincé et le curcuma, et cuire, environ 30 secondes en remuant. Ajouter le quinoa et les asperges. Faire revenir 5 à 10 minutes en remuant très souvent, jusqu’à ce que les asperges soient tendres. Ajouter les raisins secs et mélanger.

– Verser le quinoa dans un saladier ou une grande assiette creuse. Laisser refroidir. Ajouter le jus de citron.*

– Si souhaité, faire revenir les amandes à sec dans une poêle. Hacher grossièrement les amandes. Parsemer la salade de quinoa avec les amandes et servir.

*L’auteur préconise de servir la salade sans assaisonnement, avec des quartiers de citron à presser directement dans l’assiette.

IMG_4482

Tartinade – Ingrédients (pour un gros bol), recette tirée de Vegan de M. Laforêt

– 300 gr. de haricots blancs bien cuits*
– 2 c. à soupe de jus de citron fraîchement pressé (le jus d’environ 1/2 citron)
– 1 c. à soupe d’huile d’olive + un peu pour servir
– 1/2 c. à café de sel
– 2 c. à soupe de coriandre fraîche, lavée, séchée et finement hachée
– Poivre fraîchement moulu

*Je fais généralement cuire une grande quantité de haricots secs que j’utilise dans de nombreuses recettes en cours de semaine. La veille, mettre les haricots dans un grand volume d’eau froide. Laisser reposer toute la nuit. Le lendemain, rincer les haricots. Les mettre dans une casserole. Couvrir largement d’eau froide. Porter l’eau à ébullition et cuire les haricots à frémissements jusqu’à ce qu’ils soient tendres (en goûter plusieurs pour s’assurer qu’ils sont tous bien cuits) ; cela peut prendre 45 à 1h30 selon la fraîcheur des haricots. Saler en fin de cuisson. Si on n’utilise pas les haricots tout de suite, les laisser refroidir dans leur liquide de cuisson. Transférer les haricots dans des bocaux propres. Couvrir de liquide de cuisson. Ils se conservent ainsi au moins une semaine, voire plus, au réfrigérateur.

IMG_4459

Recette

– Égoutter les haricots en conservant le liquide de cuisson.

– Dans le bol d’un mixeur, mettre les haricots, le jus de citron, l’huile d’olive et le sel. Mixer jusqu’à obtenir une crème très lisse. Ajouter si besoin du liquide de cuisson des haricots (ou de l’eau froide), une cuiller à la fois. Transvaser dans un bol, poivrer et incorporer la coriandre. Conserver au frais. Au moment de servir, verser un mince filet d’huile d’olive.

Cette tartinade peut avoir une multitude d’utilisations. On peut la tartiner sur du bon pain noir, l’utiliser comme sauce dans un sandwich, ou encore y tremper des légumes frais coupés en bâtonnets tels que carotte, concombre, radis, céleri, poivron, et j’en passe. Je l’imagine également très bien en purée froide, avec du blanc de poulet grillé par exemple.

IMG_4477

The English-speaking corner

Salads and Spreads – What I eat when I have no time nor wish to cook

Those of you who have been reading my recipes for a while know that I am currently writing my Ancient history thesis. In this period, my every-day life is quite tedious and monotonous, but I do allow myself a few activities which keep me from going insane, such as yoga, music, reading (novels), and cooking, of course. But then there are moments when everything goes crazy and out of control: I meet professors, they give me advice, I try to follow that advice, I read more articles, I no longer read novels, I type away on the computer until my fingers fall off my hands and my eyes burn in their orbits from being glued to a screen all day. In those moments, cooking is a great way of giving my brain and my eyes a break (I can’t not eat, right?), but I generally can’t even start thinking about food until I am already starving, so whatever I decide to make must be quick and simple. I don’t take the time to think of interesting, technical, or time-consuming recipes. I can’t even be bothered with pictures and writing a post. I just eat to feed myself: pasta, salads, omelets, fresh fruit. [This was Darya explaining why she hasn’t been sharing anything in a while, and why she might not be able to share anything interesting in the near future].

The two recipes I am sharing with you today are both simple and quick. But they are also healthful and delicious, as I have no wish to sacrifice the pleasure of eating good food just because I am writing a thesis. It is absolutely out of the question for me to eat canned ravioli (yuck) or frozen spaghetti carbonara (I only discovered the existence of frozen pasta at the supermarket yesterday and was quite shocked). I met a professor in Paris a few weeks ago, and on my way to the train station, I popped into the La Plage bookstore, on rue Monsieur Le Prince, where I bought a book that recently came out called Vegan, by Marie Laforêt. It is the first extensive book on vegan cuisine in French. I am certainly not planning on becoming a vegan, but I was curious, and I found most of the recipes quite inspiring. I have already prepared a few: the Korean vegetable pancakes were really good; so was the creamy zucchini sauce for pizzas; the raw tartelettes with berries were both very easy and quite delicious. Then I made the white bean spread and the asapragus and quinoa salad, and I am sharing these with you today. I haven’t tried any of the more elaborate recipes yet, but now is clearly not the right time for that. These two recipes are quick and easy, which is what I need these days. And I highly recommend them to you, as they are delicious too.

Note: the other salad on the first picture in this post is just cubed watermelon, cubed cucumber, and spring onion greens. It is drizzled with white wine vinegar and sprinkled with salt. That’s it!

IMG_4437

Asparagus and quinoa salad – Ingredients (serves 2), recipe from M. Laforêt’s Vegan cookbook.

– 100 gr quinoa (3.5 oz) the author suggests using half red quinoa, half white quinoa, but I only used white, as it is the only variety which is grown in France, and I avoid buying quinoa from Perù or Bolivia
– 2 Tbsp olive oil
– 1 garlic clove, peeled, germ removed, and finely minced
– 1/8 tsp ground turmeric
– 10 green asparagus spears
– 20 gr. (0.75 oz) almonds (about a small handful)
– A small handful of raisins
– Juice of a lemon
– Salt and freshly ground pepper

IMG_4455

Recipe

– Rinse the quinoa. Bring a pot of water to the boil, add salt, and cook the quinoa until tender (about 15-18 minutes). Drain, and reserve.

– Prepare the asparagus: break off the woody ends, and chop the spears into small pieces.

– In a large sauté pan, heat the olive oil over medium heat. Add the garlic and turmeric, and cook, stirring often, for about 30 seconds. Then add the quinoa and asparagus. Cook, stirring often, for 5 to 10 minutes, until the asparagus is cooked through but not soft. Add the raisins, stir, and remove from the heat.

– Transfer the quinoa to a salad bowl or shallow plate. Let it cool. Add the lemon juice.*

– Toast the almonds in a pan if you wish. Chop the almonds, whether toasted or not, and add to the salad. Serve at room temperature.

* The author of the cookbook suggests serving the salad plain, with lemon wedges on the side, for each person to squeeze over the salad.

IMG_4457

White bean spread – yields a large bowl

– 300 gr. (10,5 oz) well-cooked white beans*
– 2 Tbsp lemon juice (juice of about 1/2 a lemon)
– 1 Tbsp olive oil
– 1/2 tsp salt
– 2 Tbsp fresh cilantro, washed, dried, and finely chopped
– Freshly ground pepper

* I usually make large quantities of white beans, which I then use in several recipes throughout the week. On the previous day, soak the beans in a large bowl of cold water. Let it sit overnight. The next day, drain and rinse the beans. Place in a large pot, and cover with plenty of cold water. Bring the water to a boil, and simmer the beans until tender (the cooking time can vary depending on the age of your beans). Add salt during the last couple of minutes of cooking. If you are not going to use the beans straight away, let them cool in their cooking liquid. Transfer the beans to clean jars, and top with cooled cooking liquid. Store in the refrigerator for up to a week, if not longer.

IMG_4479

Recipe

– Drain the beans, reserving some of the cooking liquid.

– Blend the beans, lemon juice, olive oil, and salt together, until you obtain a smooth and creamy mixture. Add a little cooking liquid if the mixture isn’t smooth enough (add one tablespoon at a time), and blend again. Transfer to a bowl, stir in the cilantro and some freshly ground pepper. Keep refrigerated until ready to use. Serve with an additional drizzle of olive oil.

This spread can be used in many different ways: it can be served plain, on a slice of good dark bread, or it can serve as a spread in sandwiches. You can also choose to serve it as a dip, with fresh vegetables such as carrots, cucumbers, radishes, celery, bell peppers, etc. I can also imagine this would be really good as a cold purée, served alongside a slice of grilled chicken.

Bon appétit !

IMG_4476