Potimarron {à tartiner} aux épices de Noël

par Darya

IMG_1963

Qualifieriez-vous ma cuisine de monotone, ou de redondante, si je vous disais qu’après la tartine de mercredi c’est une recette de tartinade que je partageais avec vous aujourd’hui ? Pourtant, vous allez pouvoir constater que la présente recette n’a rien, mais alors vraiment rien à voir avec mon « beurre des pauvres » amélioré  de l’autre jour.

Mercredi dernier je me félicitais d’avoir réussi à programmer une recette à l’avance afin de pouvoir participer à un partage entre blogueuses ; aujourd’hui, je peux me féliciter une fois de plus d’en avoir fait de même ! Pour quelqu’un d’aussi désorganisé que moi, c’est presque un miracle. Cette fois-ci, le défi est organisé par Sandy, du blog Cuisine et Cigares, et Diane, du blog La médecine passe par la cuisine. Le thème est non plus celui de la tartine, mais celui de ce qu’on met dessus : confitures, curds, tartinades… cela donne Une tartine de rêve… pour Noël. Les règles pour ce défi étaient les suivantes : il fallait donner à la préparation un petit air de Noël en y intégrant des herbes ou des aromates, et l’élaborer de préférence à partir de fruits ou de légumes de saison.

IMG_1944

N’étant pas une adepte du « produit transformé », je me suis dit que ce serait pour moi l’occasion de tester une recette de tartinade maison. Je ne suis pas fortiche en matière de confitures, et d’ailleurs je n’en mange quasiment jamais, mais j’ai eu envie d’essayer une sorte de pâte à tartiner. Il y a quelques semaines, j’avais préparé une tartinade similaire avec les coings du jardin de mes parents. Mais, n’ayant plus de coings sous la main, je me suis tournée vers le potimarron. N’allez pas dire que je compare ces deux fruits ! Simplement j’ai utilisé les mêmes ingrédients de base pour préparer les deux tartinades. Le potimarron est une de ces courges que j’utilise autant pour des recettes salées (en ce moment j’en fais souvent des gnocchi) que sucrées (je la trouve idéale dans un « pumpkin pie »), j’en ai donc fait ici une tartinade sucrée, aromatisée aux épices de Noël, telles que cannelle, girofle, badiane, gingembre, mais également une petite touche de vanille. Pour éviter de surcharger cette tartinade en sucres en cette période où l’on a tendance à absorber beaucoup de truffes chocolatées, bûches à la crème, et autres marrons glacés, j’ai opté pour du sirop d’érable ; l’avantage est que sa forme liquide permet qu’on l’utilise à la fois pour rendre la tartinade plus crémeuse, et pour y infuser les épices. Et puis sa saveur si délicate se marie parfaitement bien avec la douceur du potimarron.

Tout cela pour une « potimarronnade » crémeuse, parfumée, délicate, qui peut non seulement s’étaler sur une tranche de brioche grillée, mais également servir de base à un smoothie, être incorporée à un yaourt, ou agrémenter des pancakes. On peut même y tremper des tranches de pomme ou de poire, ou tout simplement la manger à la petite cuiller, à même le pot ! Et pourquoi ne pas en faire cadeau à un proche en cette période de fêtes ?

IMG_1930

Ingrédients (pour 1 pot moyen et 1 petit pot), inspiré de cette recette

– 1 potimarron de taille moyenne d’environ 1 kg
– 145-150 gr. de sirop d’érable
– 1/2 gousse de vanille fendue
– 1 bâton de cannelle
– 1 étoile de badiane (aka anis étoilé)
– 3 clous de girofle entiers
– 1 c. à café de cannelle moulue
– 1/4 c. à café de gingembre moulu
– 2 c. à soupe de jus de citron

IMG_1920

Recette

– Préchauffer le four à 200°C. Couper le potimarron en deux dans le sens de la hauteur, ôter les graines. Déposer les deux moitiés de potimarron sur une plaque allant au four, côté coupé vers le bas. Enfourner pour 25-30 minutes, où jusqu’à ce qu’un couteau transperce aisément la chair et que la peau commence à brunir par endroits. Sortir le potimarron du four et le laisser tiédir.

– Pendant que le potimarron cuit, faire chauffer doucement le sirop d’érable avec les épices entières (vanille, cannelle, badiane, clous de girofle) dans une petite casserole. À frémissements, ôter du feu et laisser tiédir.

– Lorsque le potimarron est assez tiède pour être manipulé, prélever sa chair et la mettre dans le bol d’un mixeur. Ôter les épices entières du sirop d’érable infusé (jeter les clous de girofle mais garder les autres épices pour plus tard). Verser le sirop d’érable dans le bol du mixeur avec les épices moulues (cannelle et gingembre) et le jus de citron. Mixer jusqu’à obtention d’une purée très lisse. Il ne doit pas rester un seul morceau de potimarron.

– Verser cette purée dans une casserole. Remettre les épices entières (à l’exception des clous de girofle, qu’il ne sera pas aisé de repêcher par la suite). Cuire la purée, sur feu doux, pendant environ 25 minutes. Mélanger très souvent, afin que le beurre ne colle pas au fond de la casserole (et il aura très envie de coller !). La « potimarronnade » est prête lorsque le mélange a épaissi et se détache des parois de la casserole lorsqu’on mélange.

– Transvaser dans des pots propres (voire stérilisés, pour une conservation plus longue). On peut y laisser les épices entières si l’on souhaite. Laisser refroidir entièrement avant de placer au réfrigérateur. Cette tartinade se conserve au réfrigérateur environ 1 mois.

Bon appétit !

IMG_1969

The English-speaking corner

Red Kuri Squash Spread, with Christmas spices

Today I am sharing a recipe which can easily be turned into a delicious edible gift. Like my previous recipe, it is part of a recipe challenge (Hurray! I managed to schedule two recipes in a row ahead of time!). We were supposed to create a spread – jam, curd, or anything else, as long as it could be spread – using a seasonal fruit or vegetable, and flavorings (spices, herbs…) reminiscent of Christmas. I do not eat much jam, as I usually find it too sweet, but I liked the idea of making a home-made spread.

A few weeks ago, I made a quince, maple syrup, and spice spread, using the quinces from my parents’ garden. It was quite delicate and tasty, but I couldn’t make it again, as I was out of quinces (the tree didn’t yields very much this year). So I decided to use kuri squash instead. It might sound like I am comparing quinces with squash; I am not! What I mean is I used the same basic ingredients as those I used for the quince spread, but adapted the recipe so I could use squash instead.  What I like about this specific squash is that it can be used in both savory and sweet recipes. I have recently made perfect gnocchi with it, but it is also my favorite to use for pumpkin pie. And this spread tastes a bit like pumpkin pie on toast. But you could also use it as a dip, for dunking apple slices, or as a basis for a hearty smoothie, or stir it into plain yoghurt, or even just eat it straight from the pot. I still think it is at its best on a toasted slice of brioche.

I decided not to use any sugar, but I did use maple syrup; you could also use liquid honey here. What is nice about these liquid sweeteners is that they contribute to the creaminess of the spread, but they are also used for infusing the spices. And I think that squash and maple syrup are wonderful together! This spread is not too sweet, quite delicate, and smells like Christmas. I hope you enjoy it!

IMG_1922

Ingrédients (yielded enough for 1 medium-sized jar and a cute small one), slightly adapted from this recipe

– 1 red kuri squash (or any other sweet and fleshy squash), about 1 kg (2 lbs.)
– About 145-150 gr. (a little less than 1/2 cup) maple syrup
– 1/2 a vanilla bean, cut in half
– 1 cinnamon stick
– 1 star anise
– 3 whole cloves
– 1 tsp ground cinnamon
– 1/4 tsp ground ginger
– 2 Tbsp lemon juice

IMG_1934

Recipe

– Preheat the oven at 200°C (400°F). Cut the squash in two lenghtwise, and remove the seeds. Place the squash halves cut side down on a baking tray, and bake for about 25-30 minutes, or until a knife can easily be pierced with a knife, and the skin starts browning slightly. Remove the tray from the oven, and allow to cool.

– Meanwhile, place the maple syrup and whole spices (cinnamon, vanilla, anise and cloves) in a small pan. Bring to a simmer, then remove from the heat, and allow the spices to infuse the syrup.

– When the squash is cool enough to handle, scoop out the flesh, and place in a processor. Remove the whole spices from the syrup (keep them for later), and pour the syrup over the squash. Add the ground spices (cinnamon and ginger), and the lemon juice. Process until very smooth.

– Place the squash purée in a small-ish pot, add the whole spices (except for the cloves, as they will be hard to fish out when the butter is done), and cook over low heat, for about 25 minutes, stirring very often to avoid any purée sticking to the bottom of the pot (and it will). The « butter » is ready when it has nicely thickened, and detaches itself from the sides of the pot when you stir it.

– Transfer to clean (or even sterilized) pots. Allow to cool completely before placing in the refrigerator. This spread will keep for about 1 month in the refrigerator.

Bon appétit!

IMG_1958

Logo-Tartines-de-reve-3

Advertisements