Brownies très chocolatés

par Darya

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’un mois de Tortore ! Comme je l’ai déjà mentionné dans mon premier billet, toutes les raisons sont bonnes pour fêter, et un mois d’existence me semble être un très bon prétexte ! « Fête » rime avec « chocolat » (non ?), je vous propose donc une recette simple et rapide pour des Brownies très chocolatés. En fait, j’avais envie de faire un gros gâteau choco-noisettes avec une ganache au chocolat et des paillettes partout, cela faisait plusieurs jours que je me préparais à une longue matinée en cuisine, mais il s’est avéré ce matin qu’il y avait pénurie de beurre dans le réfrigérateur ! Livraison ce soir. Je me suis donc rabattue sur un Brownie Excessivement Chocolaté.

La recette est tout ce qu’il y a de plus traditionnel, bien que la marche à suivre ne soit pas typique (habituellement on ajoute un à un les œufs au mélange de chocolat et de beurre fondu en fouettant vigoureusement, mais bon, c’est le résultat qui compte). L’ajout d’éclats de fèves de cacao sur la surface avant la cuisson donne un petit croquant au résultat final qui plaît beaucoup (« je suis pour », me dit le Grand, avec des étincelles dans les yeux). Les éclats de fèves de cacao (également appelées « grué » de cacao ») ne fondent pas à la cuisson et ne sont pas sucrés, ils sont donc vraiment là pour la texture. Vous trouverez des éclats de fèves de cacao en épicerie fine ou sur la toile. Ils sont tout à fait facultatifs, vous pouvez les remplacer par des noix, des noisettes, ou simplement saupoudrer votre Brownie de sucre glace ou de cacao en poudre une fois le gâteau cuit et refroidi.

L’autre élément important est la qualité du chocolat : meilleur le chocolat, meilleur le résultat. C’est ma devise. Pour ma part, j’utilise du chocolat Valrhona à 70 % de cacao, mais utilisez ce que vous aimez. En revanche si vous utilisez un chocolat avec une plus faible teneur en cacao le goût et la texture seront différents. Ces brownies sont vraiment rapides à préparer, et la seule difficulté est d’attendre qu’ils aient refroidi avant de les manger ! Si vous n’attendez pas, les Brownies seront délicieux mais très, très fondants, alors qu’ils durcissent légèrement en refroidissant, pour prendre une vraie texture de Brownie. Autant vous dire tout de suite que nous n’avons pas attendu pour le goûter…

Ingrédients pour un moule de 20×20 cm (le mien fait 25×25 cm mais du coup je trouve que mes brownies manquent d’épaisseur; pour la cuisson ça ne change pas grand chose, puisque les brownies doivent être « sous-cuits »).

– 225 gr. de chocolat à 70% de cacao
– 85 gr. de beurre doux coupé en morceaux
– 3 gros œufs
– 220 gr. sucre (j’utilise du sucre blond de canne)
– Une pincée de sel fin
– 1 c. à café d’extrait de vanille
– 35 gr. de farine

– 2 c. à soupe d’éclats de cacao (également appelé grué de cacao, mais c’est moins joli)

Recette

– Placer la grille sur le tiers inférieur du four (juste en-dessous du milieu), et préchauffer à 175°C. Tapisser le moule carré de papier cuisson.

– Placer le chocolat et le beurre dans un bol résistant à la chaleur, et poser ce bol au-dessus d’une casserole d’eau frémissante (le fond du bol ne doit pas toucher l’eau !). Mélanger de temps en temps jusqu’à ce que le chocolat et le beurre aient fondu. Réserver.

– Dans un grand bol, placer les œufs, le sucre, le sel et l’extrait de vanille. Fouetter très vigoureusement jusqu’à l’obtention d’une mousse claire et légère (cela vaut le coup de le faire avec un fouet électrique, mais un fouet manuel fonctionne très bien aussi). Ajouter le chocolat fondu et mélanger (au fouet manuel cette fois). Ajouter la farine en une fois et incorporer délicatement avec une spatule (également appelée maryse).

– Verser ce mélange dans le moule, étaler de façon homogène. Parsemer de 2 c. à soupe d’éclats de cacao. Enfourner pour 25-30 minutes. Laisser refroidir dans le moule, sur une grille. Une fois refroidi, sortir le gâteau du moule et découper en carrés.

The English-speaking corner

I wanted to make a big chocolate and hazelnut cake with chocolate buttercream frosting to celebrate Tortore’s first month of existence. As I already mentioned in my first post, celebrating and chocolate go together in my mind. The only problem was that I didn’t have enough butter for that decadent cake, so I made a very simple, excessively chocolatey and super simple and quick brownie, which required about 5 times less butter (and I had engough). I added cocoa nibs on top of the batter before backing, and they add a lovely crunch to the very melty brownies.

Ingredients (for a 20×20 cm baking dish – Mine is slightly bigger, so my brownies are a little bit too flat, but still tasty)

– 225 gr. bittersweet chocolate (70%)
– 85 gr. butter, cut into smallish pieces
– 3 large eggs
– 1 very scant cup of sugar (I use blond cane sugar)
– A pinch of salt
– 1 tsp vanilla extract
– 35 gr. AP flour

– 2 to 3 Tbsp cocoa nibs (optional)

Recipe

– Preheat the oven at 175°C. Place the oven rack in the lower third of the oven. Place a sheet of parchment paper in your baking pan.

– Place the chocolate and butter in a heatproof bowl, and set it over a pot of simmering water. Stir a few times until the butter and chocolate are melted. Reserve.

– In another bowl, place the eggs, sugar, salt, and vanilla extract. Beat vigorously with an electric whisk (a manual one works fine too) until light and foamy. Whisk in the chocolate and butter mixture. Then dump the flour in one time, and fold it in delicately. Pour the mixture into the prepared baking dish and place in the oven. Bake for 25 to 30 minutes. Allow the Brownie to cool in its pan on a rack before removing it from the pan and cutting it into squares. (We obviously couldn’t wait, and had to try it warm, which was good, but not as good as fully cooled down brownies).